Comment fonctionne une dashcam ?

Dans certains pays où la dashcam a été rendu obligatoire ne serait-ce que pour une catégorie des automobilistes, c’est parce que ces pays ont compris l’utilité de ce gadget. Il n’est plus à démontrer que cet accessoire est essentiel à plusieurs égards. Plutôt, la question qui se pose aujourd’hui par rapport à la dashcam, c’est celle de son fonctionnement. Comment fonctionne une dashcam ?

Si vous voulez des renseignements avant d’acheter votre dashcam, alors cliquez ici.

Comme pour tous les appareils, la dashcam exige un certain savoir-faire lors de son installation et au cours de son utilisation.

Le positionnement dans la voiture

La dashcam est un petit boitier constitué généralement d’une ou de deux caméras très discrètes et d’un écran qui permet de visionner en direct et en différé les images enregistrées. Elle vous côtoie amicalement dans votre habitacle puisqu’elle est fixée soit en dessous du rétroviseur central soit directement sur le côté juste en face du pare-brise.

Le branchement de la dashcam (alimentation)

La dashcam est alimentée, comme la majorité de ses congénères par le courant électrique. Quelques modèles sont dotées de batterie, mais qui ne permettent pas de filmer très longtemps. En moyenne, ces batteries filment 1h ou 2. C’est pour cela que généralement, le mode batterie ne s’enclenche que lorsque vous êtes en stationnement ou sur un parking.

Par ailleurs, pour permettre son enregistrements en continue, la dashcam est branchée sur l’allume cigare ou sur la batterie du véhicule. La plupart des modèles sont livrés avec un câble qui est destiné au branchement. Mais quelques, le câble n’est pas livré avec le boitier, ou bien, celui qui est livré est trop court pour votre voiture. Vous pouvez dans ce cas vous en procurer toujours sur le marché.

À lire aussi :  Est ce qu’il est possible de faire son garage soi même ?

Le côté électronique

C’est la partie la plus intéressante de la dashcam. En tout cas des dashcam fiables. Le fonctionnement de la dashcam est simple en principe. Il est installé, il est branché et il enregistre. C’est la dernière partie qui est assurée par le côté électronique. Il est constitué d’une puce électronique qui est le cerveau et de tous les accessoires d’une caméra puissante.

Les images sont captées et envoyées vers la puce électronique qui se charge de l’envoyer vers la mémoire. Ici, le mode de fonctionnement doit être détaillé. En effet, certaines dashcam ont la capacité d’enregistrer en continue ceci grâce à une mémoire conséquente. Vous pouvez donc avec ce genre de dashcam visionner tous vos déplacements de la journée le soir.

Mais aussi, il y a dans certains cas une fonction qui permet de n’enregistrer que les minutes qui suivent un choc. Ainsi, on a des images horodatées et géo localisées qui permettent de situer les responsabilités en cas de mauvaise foi de l’une des deux parties impliquées ou d’identifier formellement le véhicule d’un chauffard en fuite.

Même si ce n’est pas très important, il faut savoir aussi que la dashcam est dotée quelques fois de fonctions extra. C’est le cas de l’alerte en zones dangereuse ou de danger imminent, celui du Wi-Fi ou de l’application Cloud, deux fonctions impliquant l’utilisation de votre téléphone portable. Et enfin, l’enregistreur de voix qui permet d’identifier la voix d’un agresseur.

À lire aussi :  wikipédia dashcam